Déjà plus de 3 823 élèves ont fait confiance à nos écoles du Val de marne.
Agence de St Maur / Créteil 09 82 56 54 55
Agence de Nogent RER 09 83 51 52 62

Brunoy : une aide au permis de conduire contre l'entretien des caniveaux et trottoirs

Dix jeunes de Brunoy ont désherbé trottoirs et caniveaux pendant dix jours avec à la clé une aide de 700 € de la mairie pour passer leur permis.

Un geste vert pour le papier rose. Depuis dix jours, ils débroussaillent trottoirs et caniveaux en arrachant les pousses à la bine et sensibilisent les habitants aux méthodes de désherbage écologiques. En échange de 70h de leur temps, dix jeunes de Brunoy vont recevoir de la mairie une aide financière de 700 € pour passer le permis de conduire.

Ils ont entre 20 et 24 ans et comme tous les jeunes de leur âge sont en quête d’autonomie. « Le permis, ça changera ma vie de tous les jours », admet Xavier, 21 ans. Mais il est aussi primordial pour leur avenir professionnel. « En janvier, j’entre dans une école pour devenir designer d’espace, raconte Laureen, 20 ans. Le problème, c’est qu’elle est dans un coin un peu perdu de Seine-et-Marne, mal desservi en transports. Il me faut le permis d’ici là. » « Pour les jobs étudiants aussi, c’est indispensable, ajoute Aimée. On m’a déjà refusé un emploi parce que je ne l’avais pas. »

 

De l’eau bouillante au lieu d’un produit chimique

Ce dispositif mis en place pour la première fois à Brunoy a permis le nettoyage de 18 rues des quartiers de la Pyramide et des Bosserons. Au passage, les jeunes ont laissé dans les boîtes aux lettres des tracts résumant les bonnes pratiques en matière de désherbage : plutôt que d’utiliser un produit chimique, il est conseillé de verser sur les pousses à éliminer de l’eau de cuisson bouillante ou encore un mélange de vinaigre blanc, d’eau et de sel par exemple.

A l’échelle du département, un dispositif similaire d’aide au permis existe : Tremplin citoyen. En échange de 40 heures d’investissement bénévole dans des associations ou institutions publiques essonniennes, les 17-25 ans peuvent recevoir une aide financière de 400 €.

 

Source : www.leparisien.fr