Déjà plus de 3 950 élèves ont fait confiance à nos écoles du Val de marne.
Agence de St Maur / Créteil 09 82 56 54 55
Agence de Nogent RER 09 83 51 52 62

Des convois de camions semi-autonomes ont sillonné l'Europe avec succès

Plusieurs convois de camions semi-autonomes sont partis il y a quelques jours de plusieurs pays européens, pour se retrouver à Rotterdam le 6 avril dernier.

Après une semaine de conduite, une douzaine de camions semi-autonomes se sont retrouvés le 6 avril à Rotterdam, complétant ainsi l'European Truck Platooning Challenge. La douzaine de semi-remorques dotés d'une conduite semi-autonome, c'est-à-dire avec un chauffeur disposant d'une aide automatisée, était partie de 3 pays différents, selon la marque du constructeur.

Ainsi, les camions du convoi de Scania sont partis de Suède, tout comme ceux de Volvo, qui ont cependant démarré d'une ville différente. Les camions de Daimler et MAN sont partis de deux endroit différents en Allemagne, tandis que du côté d'IVECO et DAF, c'est la Belgique qui a servi de point de départ. La Suède, le Danemark, l'Allemagne, la Belgique et les Pays-Bas constituent les pays qui ont été traversés par les différents convois, selon leur point de départ.

 

Sécurité et économie de carburant

Le Truck Platooning Challenge est une initiative du ministère de l'Infrastructure et de l'Environnement dans le cadre de la présidence du Conseil de l'Union européenne. L'initiative visait à démontrer le potentiel de l'utilisation de systèmes semi-automatisés au sein de camions de frets. Les camions équipés de prototypes de systèmes semi-autonomes étaient programmés pour se suivre à une distance optimale et à une vitesse constante. Parmi les bénéfices de ce type de pratique : un renforcement de la sécurité - les camions communiquent en permanence les uns avec les autres, ce qui permet d'anticiper au mieux les situations - mais également une économie de carburant, en raison d'une gestion optimale de la vitesse. Le site du projet ajoute que la conduite en convoi très organisé contribue également à la bonne fluidité du trafic au sens large sur les routes.

 

Les milliers de kilomètres réalisés en une semaine par les différents convois n'ont rencontré aucun accident ni difficulté particulière, faisant de ce défi un succès. Si l'objectif des constructeurs de semi-remorques n'est pas, aujourd'hui, d'automatiser entièrement leur conduite, ce genre d'initiative tend à prouver l'utilité de l'ajout de ces technologies, tant au niveau de la sécurité qu'aux niveaux économiques et écologiques. Certaines entreprises, comme Unilever, prévoient de faire rouler concrètement des camions semi-autonomes sur les routes européennes à partir de 2017, à condition que l'Union européenne donne un accord positif sur le sujet.