Déjà plus de 3 888 élèves ont fait confiance à nos écoles du Val de marne.
Agence de St Maur / Créteil 09 82 56 54 55
Agence de Nogent RER 09 83 51 52 62

eCall : quand votre voiture appelle les secours à votre place

En cas d'accident de la route ou d'incident, il n'est pas toujours facile de se repérer. Le réseau téléphonique est parfois mauvais, et les bornes d'appel tendent à disparaître.


Résultat, on perd un temps précieux avant de déclencher les secours. Par ailleurs, certaines situations créées par un état de panique ne nécessitent pas toujours l'envoi des services de secours.

À compter du 1er avril 2018, l'eCall, système embarqué d'appels d'urgence, prendra le relais.


Qu'est-ce que l'eCall ?

eCall : un dispositif obligatoire dès le 1er avril 2018


L'eCall, ou "emergency call", arrivera de série dans nos véhicules dès le 1er avril 2018. En application d'une directive européenne de 2015, il sera obligatoire sur tous les nouveaux modèles produits à compter de cette date.

Par nouveau modèle, il faut comprendre modèle non encore commercialisé. À titre d'exemple, une Renault Talisman fabriquée après le 1er avril 2018 n'en sera pas obligatoirement équipée, s'agissant d'un modèle déjà en production avant cette date.

Un système gratuit et très sophistiqué


Reposant sur un projet européen, l'eCall s'applique à tous les pays membres de l'Union Européenne et s'appuie sur le 112. Sachez que le service est gratuit et qu'il se déclenche de deux manières.

En cas de choc important, c'est la voiture qui déclenche l'alerte via les capteurs intégrés dans les airbags, dans d'autres cas c'est le conducteur, via une touche SOS.

Sachez que l'eCall est intelligent et ne se limite pas à déclencher les secours. Le dispositif est conçu pour transmettre au 112 des informations importantes telles que le type de carburant utilisé par le véhicule ou encore le nombre de passagers.
 
e-Call - Emergency Call - BMW
 

Déjà installé par défaut sur certaines de nos voitures


Suite aux directives de 2015, certains constructeurs avaient décidé d'anticiper et ont installé par défaut le dispositif eCall sur certains de leurs modèles. Des voitures produites avant le 1er avril 2018 peuvent donc en être équipées.

N'étant pas obligatoire sur ces modèles, la loi n'interdit pas aux propriétaires de les retirer. Par ailleurs, il n'est pour le moment pas possible d'installer ce dispositif sur un véhicule plus ancien et non équipé "d'usine".

Protection des données personnelles


Comme pour tout dispositif utilisant la transmission de données, se pose la question de la protection de celles-ci. Certains députés européens se montrent réticents et craignent à cet effet que les données personnelles des propriétaires soient utilisées à des fins de géolocalisation.

Mais les concepteurs assurent qu'aucun "tracking" n'est possible et que ces données ne seront émises qu'une fois l'appel déclenché.

L'arrivée de l'eCall devrait permettre de sauver chaque année plus de 2500 vies selon la Commission européenne.

Partant du principe qu'un blessé grave a de grandes chances de survie s'il est opéré dans l'heure qui suit l'accident, ce dispositif devrait se montrer très efficace notamment en cas de perte de connaissance, grâce au déclenchement automatique d'appel des secours et à une géolocalisation très précise.