Déjà plus de 3 823 élèves ont fait confiance à nos écoles du Val de marne.
Agence de St Maur / Créteil 09 82 56 54 55
Agence de Nogent RER 09 83 51 52 62

Jeune conducteur : comment choisir son assureur ?

 Vous venez de réussir votre permis de conduire ?

Génial ! Vous n’avez plus qu’à assurer votre véhicule désormais. Cependant, s’assurer en tant que jeune conducteur peut s’avérer être un vrai casse-tête. On vous livre nos conseils pour choisir au mieux votre assureur.

Assurer sa voiture, c’est le passage obligé pour tout nouvel automobiliste. Cependant, les assurances jeunes conducteurs coûtent plus cher du fait du risque de sinistre accru. En effet, la tranche des 18-24 ans représente quasiment ¼ des accidents mortels. De ce fait, les assureurs procèdent à une majoration du prix de l’assurance pour ce jeune public. Voici une liste de petits conseils pour vous en sortir financièrement.

 

 

Utilisez un comparateur d’assurances !

Les différences de prix peuvent varier considérablement d’une compagnie à l’autre. Pour cela il existe des comparateurs sur internet.

Exemple : lesfurets.com, lelynx.fr

Optez pour une voiture d’occasion pour vos débuts.

En effet, en cas d’accident, une voiture d’occasion coute moins cher à réparer pour l’assureur.

Choisissez une voiture de faible puissance.

Moins le véhicule est puissant, moins le risque de perte de contrôle est important et donc moins l’assurance est chère. CQFD !

Préférez une assurance au tiers plutôt qu’une assurance tout risque.

En effet, une assurance au tiers est moins coûteuse. De plus, une assurance tout risque pour un véhicule d’occasion ne se justifie pas vraiment. Cependant, soyez vigilant car la franchise (montant minimum que vous devez payer en cas d’accident) peut être alors plus élevée.

L’astuce de la conduite accompagnée !

Un conducteur qui a effectué la conduite accompagnée a accumulé beaucoup d’heures de conduite et acquis de l’expérience. Les assureurs apprécient cela et peuvent faire baisser de moitié la surprime d’assurance voire carrément l’annuler pour certaines compagnies. La surprime maximale n’est alors que de 50% la première année, 25% la 2e année et disparait la 3e année, contre 100% la première année, 50% la 2e année et 25% la 3e année.

Etre assuré comme 2e conducteur sur le véhicule familial n’est pas nécessairement une bonne solution.

Cela permet certes de réduire les coûts par rapport à une assurance en tant que conducteur principal. Cependant, un jeune conducteur au sens du code des assurances est une personne « qui dispose de son permis depuis moins de trois ans ou qui n’a jamais été assuré ». Il en résulte que 3 ans plus tard vous serez toujours considéré comme un conducteur novice et vous devrez tout de même vous acquitter de la surprime d’assurance.

En conclusion, nous vous conseillons de rester très vigilant lors du choix de votre assureur. Ne vous précipitez pas sur la première option, prenez le temps de comparer et étudier afin de ne pas débourser une somme trop importante.