Déjà plus de 3 888 élèves ont fait confiance à nos écoles du Val de marne.
Agence de St Maur / Créteil 09 82 56 54 55
Agence de Nogent RER 09 83 51 52 62

L’État envisage de proposer l’AAC dès 15 ans ( Conduite Accompagnée )

Deux grands magazines en parlent pour vous aujourd'hui :

Dans une premiers temps, vous aurez l'avis du magazine La Tribune des Auto- Ecoles, puis celle du Figaro.fr....

 

 

La Tribune des Auto- Ecoles :

D’après le magazine Auto Plus, le gouvernement pourrait décider de proposer l’AAC (apprentissage anticipé de la conduite) dès 15 ans. Une manière de rendre les jeunes Français plus performants au volant ? Cela permettrait en tout cas d’augmenter le nombre de kilomètres au compteur, ou au moins d’atteindre plus facilement les 3 000 kilomètres. Néanmoins, les autorités devront réfléchir à différentes contraintes techniques. Notamment d’abaisser l’âge de passage du Code à 15 ans également, si l’on veut être tout à fait logique. En revanche, l’âge de passage du permis de conduire ne devrait, lui, pas changer. L’idée d’abaisser l’âge minimum pour la conduite accompagnée n’est certainement pas sans rapport avec la mise en place du groupe de travail « jeunes et éducation routière ». Sa présidente, Florence Gilbert, semble vouloir depuis le début développer l’AAC. Et elle devait, selon nos informations, rencontrer Manuel Valls cette semaine. Il ne serait pas étonnant qu’elle lui ait soufflé cette proposition…

 

Le Figaro :

La sécurité routière réfléchit à l'abaissement de l'âge de la conduite accompagnée pour réduire les accidents des jeunes conducteurs, annonce le magazine Auto Plus.

Mettre derrière le volant des adolescents dès l'âge 15 ans? Si cela peut paraître un peu jeune, l'abaissement de l'âge de la conduite accompagnée devrait être proposé par le Conseil national de la sécurité routière (CNSR), selon le magazineAuto Plus . Le but de cette mesure est de réduire le nombre d'accidents des jeunes conducteurs.

18% des accidents routiers en France sont en effet causés par les nouveaux détenteurs du papier rose. Mais ceux qui ont appris à conduire dès 16 ans en ont deux à trois fois moins que les autres jeunes. En commençant à apprendre dès 15 ans, les jeunes auraient une année supplémentaire pour se former avant de se retrouver seuls derrière le volant. Ils devraient ainsi rouler 4000 km, contre 3000 actuellement. Or un jeune conducteur se sent à l'aise et parvient à anticiper les risques d'accident à partir de 3500 km parcourus. La Suède déjà abaissé l'âge de la conduite accompagnée, ce qui a permis de faire chuter de 20% le nombre d'accidents chez les jeunes.

La proposition du CNSR fait peur à beaucoup, qui pensent qu'à 15 ans, les adolescents ne sont pas assez mûrs pour prendre le volant:

L'apprentissage anticipé de la conduite (AAC) ne laisse néanmoins pas les jeunes seuls sur la route. Ils doivent conduire avec un adulte jusqu'au passage du permis, une fois les 18 ans du jeune révolus, comme dans le cadre de l'apprentissage classique. L'AAC se déroule en deux étapes. D'abord, comme pour l'apprentissage classique, l'adolescent doit s'inscrire dans une auto-école pour passer le code de la route et suivre des cours de conduite avec un moniteur. Quand ce dernier l'estime prêt, il confie le jeune à un conducteur expérimenté -souvent un parent. Le jeune doit alors parcourir 3000 km avant de pouvoir passer le permis.

Plus économique

Autre avantage de la conduite accompagnée: son coût. En 2013, les personnes passant son permis devaient débourser en moyenne 1665 euros alors que celles qui choisissent la conduite accompagnée ne dépensaient que 1110 euros. Une économie de 555 euros, non négligeable. Cette différence est notamment due au fait que les jeunes ayant appris à conduire en conduite accompagnée réussissent mieux lors de l'examen. 70% d'entre eux obtiennent leur permis du premier coup, contre 50% pour l'apprentissage classique. Ils évitent ainsi les surcoûts imposés l'échec: la nécessité de repayer l'examen mais aussi les heures de conduites à reprendre, en attendant de pouvoir se représenter.