Déjà plus de 3 855 élèves ont fait confiance à nos écoles du Val de marne.
Agence de St Maur / Créteil 09 82 56 54 55
Agence de Nogent RER 09 83 51 52 62

La circulation alternée ne sera pas reconduite demain

19H17- Le bilan de cette journée de circulation alternée

o L'opération ne sera pas reconduite

À minuit, plaques paires et impaires pourront à nouveau se côtoyer sur les routes, les transports en commun redeviendront payants. Le gouvernement a décidé de ne pas la reconduire mardi au vu des « améliorations » constatées aujourd'hui. Ces dernières avait été actée un peu plus tôt par l'Association de surveillance de la qualité de l'air en Ile-de-France (Airparif). La concentration moyenne en particules a flirté avec le seuil d'information, fixé à 50 microgrammes, très en deçà du seuil d'alerte (80 microgrammes) atteint plusieurs jours consécutifs la semaine dernière avec des niveaux moyens autour de 110 microgrammes.

o Près de 4000 infractions constatées à midi

L'effort est « accepté », a noté le premier ministre, Jean-Marc Ayrault. Le ministre de l'Écologie, Philippe Martin, a salué « le civisme et la coopération des Franciliens ». « 90% des véhicules en circulation dans la capitale avaient une plaque impaire », précise-t-il. À midi, la préfecture de police de Paris avait relevé près de 4000 infractions pour non-respect de la circulation alternée à Paris et dans sa proche banlieue. Pour veiller au respect de la mesure, quelque 700 policiers ont été mobilisés, sur une soixantaine de points de contrôle.

o "Les craintes de pagaille ne se sont pas confirmées" 

Philippe Martin a également souligné qu'il n'y avait à 8 heures, autour de Paris, que 87 km de bouchons au lieu de 130 km habituellement et que le trafic avait diminué de 25 à 30%. « Les craintes de pagaille et de blocage de Paris nées du souvenir de 1997 ne se sont pas confirmées, bien au contraire », a-t-il dit. « Nous avons fait la démonstration que nous pouvions réussir là où beaucoup nous promettaient un échec ». Selon la préfecture de police, il y avait 60% de congestion en moins par rapport à la situation habituelle.
Ce live est désormais terminé. Merci d'avoir suivi notre couverture de l'événement.

 

16:58 Le ministre salue "le civisme" des Franciliens
Le ministre de l'Écologie, Philippe Martin, a salué "le civisme et la coopération des Franciliens". "90% des véhicules en circulation dans la capitale avaient une plaque impaire", a-t-il souligné. Il a également relevé que "les craintes de pagaille et de blocage de Paris nés du souvenir de 1997 ne se sont pas confirmées, bien au contraire".
"La fluidité de la circulation en Ile-de-France et à Paris a été assurée", a-t-il dit. "Mieux les bouchons ont été moins importants que pour un lundi habituel avec une diminution de 62% par rapport à lundi dernier de ces bouchons", a-t-il poursuivi avant de préciser qu'un bilan "plus complet et plus détaillé" doit être fait dans les jours qui viennent.
 
16:56 Les transports publics payants dès demain
Le ministre de l'Ecologie a également précisé que la gratuité des transports en commun cessera à la fin du service, dans la nuit de lundi à mardi.
16:21

"...La circulation alternée n'est pas reconduite mardi..."

 
Le premier ministre a pris la décision de ne pas reconduire mardi la circulation alternée en Ile-de-France qui prendra fin lundi à minuit, a annoncé lundi le ministre de l'Ecologie Philippe Martin. Cette décision a été prise "au vu des résultats" lundi, qui montrent "une nette tendance à l'amélioration" de la pollution de l'air aux particules, a expliqué le ministre. Les niveaux de pollution aux particules seront mardi "inférieurs au seuil d'information", a-t-il précisé.

13H43 Près de 4000 infractions constatées à midi
À 12 heures, la préfecture de police de Paris avait relevé 3859 pour non-respect de la circulation alternée à Paris et dans sa proche banlieue. Pour veiller au respect de la mesure, quelque 700 policiers sont mobilisés, sur une soixantaine de points de contrôle. Les automobilistes et motards qui bravent l'interdit sont passibles d'une amende de 22 euros.
 
13:34 À Lyon, EELV réclame la circulation alternée
Les têtes de liste EELV aux municipales à Lyon ont appelé lundi à mettre en place une circulation alternée dans l'agglomération, comme c'est le cas à Paris, dénonçant un "retard" des pouvoirs publics dans la gestion de la pollution. "Ça fait plus de dix jours que la pollution est là, il fallait immédiatement mettre en place la gratuité des transports collectifs, ainsi que la circulation alternée, et autoriser le covoiturage pour permettre un meilleur déplacement des personnes", a déclaré à l'AFP Étienne Tête, candidat EELV à la mairie de Lyon. 
 
13:25 Reconduction ou non ? Une annonce prévue vers 16h
Le gouvernement devrait annoncer vers 16 heures la reconduction ou non de l'opération,annonce Le Parisien. Un nouveau bilan de la pollution aux particules finales sera connu une heure avant cela. Cependant, Airparif en charge de la surveillance de la qualité de l'air prévoit pour mardi "une nette amélioration" de la situation dans la région francilienne, sans dépassement des seuils d'information ou d'alerte