Déjà plus de 3 855 élèves ont fait confiance à nos écoles du Val de marne.
Agence de St Maur / Créteil 09 82 56 54 55
Agence de Nogent RER 09 83 51 52 62

Les motos de demain pourraient avoir des rétrofusées

L'équipementier automobile Bosch travaille aussi sur les deux roues. Et il vient de dévoiler une série d'innovations à l'étude pour améliorer la sécurité dont un système assimilables à des rétrofusées pour éviter de déraper dans les virages.

Sur la route, la sécurité ne s'améliore pas seulement pour les voitures. Les motos aussi ont le droit à leur lot d'innovations pour éviter, ou limiter, les dégâts en cas d'accident. 

De l'auto à la moto

L'équipementier allemand Bosch vient ainsi de dévoiler une série de solutions actuellement à l'étude et que l'on devrait retrouver sur les deux roues dans un futur plus ou moins proche. On trouve notamment des éléments déjà courants sur les voitures récentes mais appliquées à la moto, comme le recours au radar pour identifier son environnement et détecter d'éventuels dangers. Sont ainsi prévus des systèmes comme le régulateur de vitesse adaptatif (la vitesse est ajustée automatiquement en fonction des autres véhicules sur la route) ou encore les avertisseurs de collision et d'angle mort. Un modèle Ducati sera par exemple équipé de ce pack complet de série en 2020.

Dans l'historie récente, on trouve déjà des exemples de technologies de sécurité passées des quatre aux deux roues. En Europe, l'ABS (système anti-blocage des roues) est obligatoire depuis 2004 sur les voitures... et depuis 2017 pour les motos de plus de 125 cm3. Bosch explique également travailler sur un eCall pour deux roues. En cas d'accident, ce système permet de déclencher un appel d'urgence et de transmettre la localisation aux secours. Il est obligatoire sur toutes les nouvelles voitures homologuées depuis cette année

Empêcher la moto de glisser

Mais la moto a aussi droit à ses innovations dédiées. Bosch évoque ainsi "le contrôle de stabilité pour motos (MSC)" qui "détecte l’inclinaison et adapte les interventions de la commande électronique à la situation de conduite actuelle en une fraction de seconde, tant au freinage qu’à l’accélération". 

Pour éviter tout glissement, Bosch planche sur une autre solution. "En présence de feuilles mouillées, d’une flaque d’huile ou de gravillons sur la route, les roues se mettent à glisser latéralement si elles ne peuvent plus exercer une force latérale suffisante en virage", explique le communiqué de Bosch, précisant que dans cette situation, "le motocycliste n’a presque aucune chance de redresser son véhicule".

Dans l'idéal, il faudrait exercer "une force latérale externe supplémentaire pour lui permettre de maintenir le cap", poursuit l'équipementier allemand qui teste actuellement une solution assez impressionnante. "Un capteur peut détecter un glissement de roue et libérer un gaz sous haute pression", ce qui rappelle les rétrofusées utilisées par les engins spatiaux pour manœuvrer, comme le montrent les images des essais en cours. Le gaz serait contenu dans un accumulateur similaire à celui qui se trouve dans les voitures pour le fonctionnement des airbags.

Source : bfm.tv