Déjà plus de 3 888 élèves ont fait confiance à nos écoles du Val de marne.
Agence de St Maur / Créteil 09 82 56 54 55
Agence de Nogent RER 09 83 51 52 62

Les règles de stationnement vont se corser à Paris

Un arsenal de mesures va être soumis au vote mi-décembre. À la clé : une hausse des prix, le début de la gratuité à 20 h au lieu de 19 h, et la fin de la gratuité le samedi et en août.

Fini la gratuité du stationnement à partir du 19 h, le samedi ou durant le mois d'août dans la capitale. La mairie de Paris compte, en effet, soumettre au vote, mi-décembre prochain, une série de mesures allant dans le sens d'un durcissement des règles en matière de stationnement, comme le révèle Europe 1.

Ce nouvel arsenal réglementaire, qui s'accompagne d'une hausse des prix pour se garer, devrait, compte tenu de la majorité en place, être voté. Ces nouvelles dispositions devraient entrer en vigueur dès le mois de janvier prochain.

Parmi les nouvelles mesures, l'une d'elles portera donc sur une hausse des tarifs. Le projet de délibération prévoit deux zones au lieu de trois aujourd'hui. Pour la première, englobant les onze premiers arrondissements, le prix sera porté à 4 €/heure au lieu des 3,60 €/heure. Pour la deuxième, qui touche les arrondissements du XIIe au XXe, le tarif sera harmonisé à 2,40 €/heure, alors qu'il était parfois de 1,20 €/heure. «Les prix actuels ne reflètent pas la rareté et le prix du foncier à Paris. Les tarifs du stationnement ont très peu évolué depuis 2001. Les tarifs pratiqués à Paris sont souvent bien inférieurs à ceux des autres villes françaises», explique la mairie de Paris.

Augmentation du tarif journalier pour les résidents

Les usagers résidents vont également devoir mettre un peu plus la main au porte-monnaie, car le tarif journalier va augmenter. Il «passera à 1,50 € par jour (au lieu de 0,65 €/jour) et à 9 € (au lieu de 3,25 €) pour 7 jours consécutifs hors jours fériés incluant la gratuité du dimanche.» Selon la Ville, il s'agit d'inciter les usagers à utiliser les parkings souterrains. «Les prix du stationnement résidentiel sont tellement attractifs que nous assistons aujourd'hui à un phénomène de voitures ventouses. Il nous semble plus pertinent que les résidents utilisant peu leur véhicule puissent stationner dans les parkings souterrains. Nous travaillons avec les concessionnaires pour qu'ils offrent des prix intéressants», dit-on à la marie.

Il est aussi prévu des changements notables concernant la gratuité du stationnement. Celle-ci débutera en soirée à 20 h au lieu de 19 h aujourd'hui. Dans la délibération, il est dit: «la pression de stationnement demeure forte après 19 heures. Il apparaît dès lors nécessaire d'étendre jusqu'à 20 heures la plage horaire de perception de la taxe de stationnement pour accroître la rotation des véhicules. De même, l'évolution de la demande de stationnement demeure, elle aussi, forte en fin de semaine.» Et de poursuivre: «Dans le même but, la nécessaire régulation du stationnement implique une généralisation du paiement de la taxe de stationnement au samedi sur l'ensemble des voies parisiennes.»

Et le mois d'août ne sera plus le mois de relâche où l'on cessait de chercher un horodateur et de la monnaie dans ses poches… Il faudra désormais aussi payer sa place. «L'évolution des usages en matière de congés, avec notamment leur répartition sur l'ensemble de l'année, ne marque plus le mois d'août significativement en termes de baisse d'activité pour tous», peut-on lire comme explication dans la délibération. En d'autres termes, août devenant un mois comme un autre, en matière de fréquentation, il faudra payer selon les règles habituelles en vigueur.