Déjà plus de 3 888 élèves ont fait confiance à nos écoles du Val de marne.
Agence de St Maur / Créteil 09 82 56 54 55
Agence de Nogent RER 09 83 51 52 62

Nouveau contrôle technique : délai de réparation, amende, assurance... ce qui vous attend en mai prochain 2018

OBLIGATION - Le contrôle technique va se durcir à compter de Mai 2018 avec désormais 132 point à verifier, courvant 606 défaillances potentielles. Certains d'entre eux devront etre réparés dans les 24 heures, sous peine d'une amende de 135 euros, les explications de Maître Jean Baptiste le Dalt, avocat en droit automobile. 

Si le contrôle technique est aujourdh'ui entré dans les moeurs des automobiles, les nouveautés qui arrivent en 2018 ne risquent pas e plaire à tout le monde. Des grandes lignes, l'épreuve demeure assez semblable à ce que les automobilistes expérimentent tous les deux ans. Le cru 2018, qui sera lancé en mai, augmente toutefois le nombre de points de contrôle qui passe ainsi de 123 à 132. 

Voir la vidéo 

Cet établissement de l'inspection implique non seulement une durée d'éxamen plus longue, qui va entraîner un renchérissement du coût pour l'automobiliste, mais aussi la mise en place d'une liste de défaillances critiques dont la constatation par le contrôleur technique aura pour conséquence l'immobilisation du véhicule. 

Jusqu'a présent la détection de tels avaries ou défauts lors de la visite périodique se traduisait par une obligation pour le propriétaire pouvait donc planifier les travaux de remise en état de son véhicule. 

Avec la version 2018 du contrôle technique, ce ne sont plus deux catégorie de défauts qui peuvent être mentionnées sur le rapport de contrôle technique mais trois : des défaillances dites mineures au nombre de 139 sont simplement signalées mais n'entraînent pour l'automobiliste aucune obligation de réparation, des défaillances "majeures" (340) qui, elles, entraînent une contre-visite (comme auparavant, l'automobiliste dispose d'un délai de deux mois pour présenter à nouveau son véhicule au centre) et enfin les défaillances "critiques" (127) qui vont clouer le véhicule au sol. 

Source : Lci.fr