Déjà plus de 3 880 élèves ont fait confiance à nos écoles du Val de marne.
Agence de St Maur / Créteil 09 82 56 54 55
Agence de Nogent RER 09 83 51 52 62

Parking: les prunes à cent balles vont se multiplier

Geneve : Le matériel utilisé par les agents genevois du stationnement a été actualisé il y a une semaine. Ils peuvent coller des amendes plus salées.

C’est une mise à jour informatique qui va coûter cher aux automobilistes fâchés avec l’horodateur. Jusqu’à la semaine dernière, l’appareil utilisé par les agents du stationnement genevois pour imprimer les prunes empêchait de sanctionner le resquilleur en fonction du dépassement­ de temps constaté. Ainsi, même si le contractuel lisait sur le ticket que le véhicule aurait dû partir trois heures plus tôt, il ne pouvait infliger qu’une contravention de 40 fr., correspondant à un abus de moins de deux heures. Le contrevenant échappait ainsi à une douloureuse de 60 fr. voire de 100 fr. après quatre heures.

«Le problème a été réglé grâce à l’actualisation du logiciel liée à l’introduction du paiement par téléphone», explique Jean-Yves Goumaz, directeur de la Fondation des parkings. Les con­tractuels étaient les seuls à ne pas pouvoir appliquer au plus juste l’ordonnance fédérale sur les amendes d’ordre. «Les policiers municipaux, qui ont, eux, un carnet en papier, pouvaient mettre la bonne contravention», poursuit Jean-Yves Goumaz. Les rentrées escomptées après la mise à jour n’ont pas été calculées.

Les contractuels, qui se disent déjà malmenés par les automobilistes, redoutent l’effet de la hausse des amendes. Un agent a affirmé dans le «Courrier» qu’il craignait «de se faire lyncher». Contactée, la police lausannoise n’a pu préciser quelle est la pratique dans la capitale vaudoise.