Déjà plus de 3 950 élèves ont fait confiance à nos écoles du Val de marne.
Agence de St Maur / Créteil 09 82 56 54 55
Agence de Nogent RER 09 83 51 52 62

Pourquoi Goodyear pense que les pneus du futur seront des boules

Goodyear a dévoilé au salon de Genève un étonnant modèle de pneu sphérique, baptisé Eagle-360. Selon la marque américaine, il serait parfaitement adapté aux voitures autonomes.

Si tout a changé dans l'automobile depuis le lancement de la Ford T, la première voiture de grande série, il y a quelque chose qui n'a pas bougé depuis 1908: la forme des roues. Elles restent invariablement rondes. La voiture du futur va-t-elle innover en la matière? Goodyear le pense en tout cas. La marque américaine de pneumatique vient de dévoiler un étonnant concept de roue sphérique. Baptisé Eagle-360, ce pneu a la forme d'un gros ballon de caoutchouc et pourrait bien équiper les automobiles de futur.

Quel avantage de la boule par rapport à la roue? Principalement la maniabilité. Comme vous pourrez le voir sur la vidéo de démonstration de Goodyear, la roue sphérique permet à la voiture de se mouvoir dans toutes les directions (idéal pour les créneaux), d'effectuer des manoeuvres de manière plus fluide ou encore d'effectuer aisément des demi-tours sur place.

Comme dans Retour Vers Le Futur

Un concept révolutionnaire qui pose néanmoins de nombreux problèmes techniques. A commencer par celui de la fixation à l'automobile. Car évidemment il n'est pas question de l'accrocher au véhicule avec des essieux. Cela n'aurait aucun intérêt car les boules tourneraient comme des roues classiques dans la même direction. C'est là que le projet de Goodyear lorgne un peu du côté de la science-fiction.

L'Eagle-360 resterait en effet "collé" à la voiture grâce à un système de lévitation magnétique, un peu à la manière du skateboard du film Retour Vers Le Futur. La voiture serait posée sur ses quatre boules sans être en contact avec elles. Au coeur du pneu se nicherait un système d'électro-aimant complexe qui permettrait à l'appendice de rester collé à l'automobile tout en la repoussant pour qu'il ne soit pas directement en contact avec la carrosserie.

Idéal pour des voitures autonomes

Reste un écueil: une telle automobile serait très difficilement contrôlable et sujette à des dérapages. Le véhicule serait trop maniable. Voilà pourquoi la marque américaine réserve son concept aux futures voitures autonomes. Selon Goodyear, seuls les véhicules intelligents seraient capables de contrôler de telles "roues". Le pneu serait doté de nombreux capteurs en contact direct avec la route qui informeraient en permanence l'intelligence embarquée du véhicule afin qu'il corrige en permanence les trajectoires.

"Avec la réduction progressive de l'interaction entre le pilote et le véhicule, les pneus vont jouer un rôle de plus en plus important, estime Joseph Zekoski, le vice-président technique de Goodyear sur le site de Forbes. Nous voulons jouer un rôle dans ce futur en proposant des concepts qui repoussent la vision traditionnelle de nos produits." Pas sûr donc que cet Eagle-360 foule un jour le bitume mais faire rêver avec des pneus, c'est déjà révolutionnaire en soi.