Déjà plus de 3 888 élèves ont fait confiance à nos écoles du Val de marne.
Agence de St Maur / Créteil 09 82 56 54 55
Agence de Nogent RER 09 83 51 52 62

Une voiture d'occasion sur deux fait l'objet d'une infraction à la revente

Selon une enquête de la répression des fraudes, 47,11% des établissements qui vendent des voitures d'occasion ne respectent pas la législation sur le commerce de ces véhicules de seconde main. Compteur trafiqué, imprécisions sur les modèles ou fausse première main sont monnaie courante.

Redoublez de prudence lorsque vous achetez un véhicule d’occasion. Selon une enquête de la direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes (DGCCRF), dévoilée le 09 mai par France Info, la moitié des 1471 établissements vendant des voitures d’occasion contrôlées a commis des irrégularités. "Le taux d’établissements en anomalie s’élève à 47,11%, précise la DGCCRF dans son rapport que nous avons consulté. Ce taux infractionnel élevé justifie le maintien d’une pression de contrôle régulière des services dans ce secteur d’activité, afin d’éviter les dérives".

Ces dérives proviennent surtout de revendeurs indépendants, mais la DGCCRF a également passé aux cribles les représentants de grandes marques, comme les sites internet de vente de véhicules d’occasion en ligne. "Des sites internet de revente généralistes et spécialisés ont fait l’objet d’une attention particulière car ils sont devenus le repaire de faux particuliers qui procèdent à un négoce clandestin de revente de véhicules d’occasion", poursuite la répression des fraudes.

Fraudes multiples

Ces fraudes sont multiples. Certains vendeurs font ainsi croire à leurs clients que le véhicule est une première main, en mettant en avant la date de la première immatriculation. Or, depuis 2009, les véhicules disposent d’une seule immatriculation qui les suit toute leur vie, quelle que soit l’identité ou l’adresse des multiples propriétaires.

"La notion de première main implique que le véhicule a été principalement manipulé par un seul conducteur. Elle ne peut être mise en avant que si elle est justifiée par des documents officiels L’usage abusif de la qualité de première main par un professionnel a été sanctionné de 10 mois de prison dont 5 avec sursis et interdiction de gérer une entreprise commerciale pendant 5 ans", précise la répression des fraudes.

200.000kms de moins au compteur qu'en réalité

Autre arnaque courante: le kilométrage. La DGCCRF rapporte ainsi le cas d'une voiture affichant 55.000km lors de la vente, mais qui en avait en réalité parcouru 347.000… Les différences entre les spécifications des modèles neufs et d’occasion sont aussi l’occasion, au mieux d’erreurs, au pire de tromperie. "Un agent de marque présentait des modèles de véhicules comme étant ceux de la catégorie supérieure. Les indications étaient décollées mais faiblement visibles sous la peinture sous certaines conditions d’éclairage", rapporte la DGCCRF.

Sur les 1471 établissements contrôlés, 860 ont fait l’objet d’un avertissement et 114 d’un dossier de contentieux. L’année dernière, 5,56 millions de voitures d'occasion ont été vendues en France, soit trois fois plus que les véhicules neufs.