Déjà plus de 3 950 élèves ont fait confiance à nos écoles du Val de marne.
Agence de St Maur / Créteil 09 82 56 54 55
Agence de Nogent RER 09 83 51 52 62

Vent fort : Comment rouler sous la tempête ?

Moto-station vous propose des conseils pratiques pour rouler à moto les jours de tempête, de vents violents et de fortes pluies.

Avis de tempête aujourd'hui sur la France ! Voilà un bulletin météo qui ne fait pas plaisir à entendre, surtout lorsque l’on se déplace à moto ou scooter… S’il est illusoire de ne pas en pâtir, on peut quand même atténuer les conséquences de ce phénomène climatique en appliquant quelques règles et consignes simples. Voici notre guide pratique du motard dans "le gros temps".

Le premier conseil concerne déjà la sécurité de votre véhicule à l’arrêt. Les rafales de plus de 100 km/h peuvent faire basculer votre moto de sa béquille. Outre le désagrément et les dommages occasionnés, cela peut s’avérer dangereux pour quiconque passe à proximité. Dès lors, plus que jamais, tâchez de garer votre moto à l’abri du vent et vérifier sa stabilité sur une surface aussi plane que possible. Si elle est munie d'une béquille centrale fiable, n'hésitez pas à l"utiliser.

Prenez en compte le type de votre moto : S'il s'agit d'un petit trail monocylindre léger, peu habillé, celui-ci sera moins sensible au vent latéral qu’une grosse routière entièrement carénée qui présentera alors une plus grande prise au vent.

Sur la route : le vent dans le dos, vous bénéficierez d’une meilleure vitesse de pointe ! Blague à part, cette situation ne s’avère guère dangereuse. Par vent de face, vous devrez lutter en vous accrochant davantage au guidon si votre moto n'est pas carénée. Ce qui risque de délester plus ou moins l'avant, avec les effets néfastes sur la tenue de route. Dans ce cas, ralentissez, vous n'en serez que moins fatigués et stressés.

Le vent latéral reste évidemment le plus dangereux, et de loin. Pour limiter ses effets, serrez davantage votre moto - le réservoir - entre les cuisses et faites porter davantage de poids sur les repose-pieds. Vous pouvez aussi tenter d'accentuer le contre-braquage en cas de fortes rafales. Il sera toutefois impossible de conserver votre moto bien droite dans ces conditions.

Pensez à votre position sur la chaussée : si le vent latéral vous pousse vers la voie de gauche, anticipez en roulant davantage sur la droite. Cela peut s’avérer salvateur sur une route à double sens de circulation pour vous éviter un face à face. Si les bourrasques arrivent de toutes parts, essayez de conserver une ligne moyenne, avec la meilleure sécurité possible lorsque votre moto sera déportée.

Prenez en compte les infrastructures : lors des passages derrière les piliers de ponts ou à la sortie des tunnels, des phénomènes violents peuvent perturber votre équilibre ; aussi, anticipez-les au maximum.

Enfin, les épisodes de vents forts ou de tempêtes s’accompagnent souvent de fortes pluies, contre lesquelles vous serez d'autant plus à l'abri si vous êtes bien équipé. Profitez en pour lire notre guide sur les vêtements de pluie !