Déjà plus de 3 823 élèves ont fait confiance à nos écoles du Val de marne.
Agence de St Maur / Créteil 09 82 56 54 55
Agence de Nogent RER 09 83 51 52 62

Voici la nouvelle voiture la moins chère d’Europe qui détrône Dacia

Encore plus abordable que la Logan et la Sandero de Dacia, la Lada Granta n’est toujours pas homologuée en France. Mais elle l’est en Allemagne. Et les concessionnaires allemands sont prêts à la vendre à des automobilistes français.

C’est la voiture la plus vendue en Russie et elle arrive sur le marché européen avec un argument choc: son prix défiant toute concurrence. La Lada Granta a fait son apparition chez les concessionnaires allemands de la marque russe. Tarif de base de cette voiture familiale équipée d’un moteur à essence 1,6 litre de 88 chevaux : 6.750 euros. Bien moins donc que les 7.790 euros qu’affiche, en France, la version de base de la Logan, la "maxi familiale à prix serré", comme se plaît à la présenter Dacia. De quoi éventuellement séduire les Français qui veulent s’offrir une voiture neuve au prix d’une Clio d’occasion de plus de cinq ans. Sauf que pour le moment, chez Lada France, on répond que la Granta n’a pas été homologuée et qu’elle ne peut donc être commercialisée.

"Pas de problème, vous pouvez l’acheter en Allemagne et la faire immatriculer en France" répond-on chez Lada Deutschland. Ce revendeur indépendant assure avoir des modèles en stock à la norme Euro 5. "Mais si vous attendez fin juillet, vous pourrez acheter les nouveaux modèles (norme Euro 6)" précise l’un de ses responsables commerciaux qui assure qu'AvtoVAZ, la maison-mère de Lada, est très motivée pour s’attaquer au marché européen.

La chute du rouble offre un avantage aux Lada

En Russie, les ventes de voitures se sont en effet effondrées du fait de la crise économique majeure. Et même si AvtoVAZ s’en sort mieux que ses concurrents (-25% au premier trimestre 2015 alors que le marché a chuté de 37%), l'export apparaît évidemment comme une impérieuse nécessité au numéro 1 russe. D'autant qu'avec la chute du rouble, ses voitures, dont 80% des pièces sont produites localement, lui permettent de dégager davantage de marges. Sur le marché russe, la Lada Granta est vendue l’équivalent de 5.250 euros.

L'alliance Renault-Nissan, actionnaire majoritaire d’AvtoVAZ, est-il prêt à lui laisser les mains libres pour concurrencer Dacia? "Malgré notre présence au capital, Lada a toujours été indépendant dans sa stratégie commerciale" répond-on chez Renault. On notera simplement, qu'en Allemagne, la marque roumaine, qui a construit toute sa réputation sur ses offres tarifaires imbattables, a déjà revu à la baisse les prix de sa gamme. Dans ses concessions, la Logan de base n’est pas commercialisée, mais la Sandero, elle, est aujourd'hui vendue 6.890 euros, soit 1.100 euros de moins qu’en France. De quoi doublement inciter les Français à acheter "low cost" de l'autre côté du Rhin.